Testosterone – Andropause

Men with Andopause

La réponse courte à la question : « Tous les hommes sont-ils destinés à devenir grincheux en vieillissant ? » c’est NON – aucun homme ne doit devenir un « vieil homme grincheux ».

Les médecins spécialistes antivieillissement comprennent désormais ce qui arrive à beaucoup trop d’hommes et qui les rend « grincheux » à mesure qu’ils vieillissent : leurs niveaux d’hormones et de testostérone sont trop bas. La testostérone aide non seulement à protéger la santé d’un homme contre les problèmes cardiaques et les cancers, mais elle lui donne également un sentiment de vitalité et lui donne une joie de vivre. Ces hommes grincheux traversent ce que nous appelons aujourd’hui « l’andropause », la ménopause masculine.

La ménopause est un terme bien connu qui décrit ce que vivent les femmes lorsqu’elles perdent leurs niveaux naturels d’hormones. La ménopause s’accompagne d’une variété d’effets indésirables comme des bouffées de chaleur, des sautes d’humeur, de la fatigue, une perte de libido et de concentration.

L’andropause, terme décrivant le processus par lequel passent les hommes, présente ses propres symptômes, dont beaucoup sont identiques aux effets de la ménopause.

Les femmes peuvent connaître la ménopause rapidement et brusquement à la fin de la quarantaine ou au début de la cinquantaine, car leurs hormones restent stables avant la ménopause. Les hommes, en revanche, connaissent une diminution « longue et lente » de la testostérone vers l’andropause. Cela commence souvent entre le milieu et la fin de la vingtaine et se poursuit année après année jusqu’à ce qu’un homme autrefois heureux et dynamique soit réduit à un vieil homme grincheux. On peut entendre de nombreux hommes vieillissants dire : « Je ne suis plus que l’ombre de l’homme que j’étais … »

Certaines causes de niveaux insuffisants de testostérone comprennent 1- des problèmes congénitaux, tels que des carences en hormones mâles et des syndromes malformatifs rares, et 2- des problèmes acquis tels que le vieillissement, les maladies chroniques, les drogues, l’alcoolisme, la malnutrition, le stress, les traumatismes crâniens, les infections, les cancers, les interventions chirurgicales, l’ablation des testicules et l’infection ou torsion des testicules. De plus, certains médicaments diminuent les effets de la testostérone dans l’organisme.

Signes et symptômes d’un taux insuffisant de testostérone :

Les symptômes d’un taux insuffisant de testostérone se développent généralement progressivement, de sorte que de nombreux hommes les ignorent simplement et s’habituent à se sentir fatigué et à mal fonctionner. Les symptômes incluent :

  • Manque d’énergie, manque d’ambition ou de dynamisme
  • Irritabilité, impatience, mauvaise humeur
  • Faible libido
  • Mauvais maintien de l’érection, érection molle
  • Perte musculaire, manque de force
  • Prise de poids
  • Dépression, tristesse, anxiété
  • Brouillard mental, difficulté à se concentrer
  • Mauvaise qualité du sommeil
  • Ostéoporose

Avec un si large éventail de symptômes, vous comprendrez pourquoi le manque de testostérone n’est peut-être pas le premier problème qui vous vient à l’esprit. Combien de personnes, par exemple, associent le sentiment de déprime ou un comportement maussade aux hormones ? Les hommes ayant un taux insuffisant de testostérone développent souvent une attitude consistant à ne se soucier de rien, et se contentent d’« exister » au quotidien. Le plaisir et le désir peuvent être considérablement diminués, ce qui affecte la plupart des aspects de la vie, notamment la carrière et les relations avec l’entourage.

De nombreuses autres maladies peuvent également imiter les symptômes d’une insuffisance de testostérone. Consultez toujours votre médecin si vous ressentez de tels symptômes et ne commencez jamais un traitement hormonal substitutif sans surveillance médicale !

Traitement de l’andropause :

Un mode de vie sain, comme de l’exercice régulier, une alimentation saine, ne pas fumer, une faible consommation d’alcool, un sommeil régulier et suffisant, augmente notre propre production de testostérone.

Au cabinet du Dr Olivier, nous injectons soit 250 mg de testostérone enantate toutes les 2-3 semaines ou bien le Nebido (Bayer) 1000 mg une fois toutes les 9 à 14 semaines.

Prix :

  • Injection de testostérone enantate 250 mg = 500 Baht
  • Injection de testostérone enantate 250 mg + vitamines B1-B6-B12 = 900 Baht
  • Injection de Nebido 1000 mg = 8000 Baht